DIVONNE LES BAINS VILLE ACTIVE VILLE NATURE

PK

This article is only available in french

concours 2016

400 logements, résidence senior de 105 logements, hôtel de 80 chambres, cinéma de 4 salles, crêche, antenne de la police municipale, 9 250 m² SP de commerces, ateliers et espaces de co-working et galerie d'exposition.

Quartier de la Gare - Centre ville
Divonne-les-Bains (01)


Maître d'ouvrage : Vinci
Emprise du site : 8 ha
Surface totale : 46 440 m² SDP


DEUX POLARITÉS CONTRASTÉES ET COMPLÉMENTAIRES
Le  concept urbain du projet  s’appuie sur les deux atouts majeurs du site :
• l’attractivité commerciale du centre ancien
• le patrimoine végétal exceptionnel du parc en centre Ville.
Le projet se développe autour de ces deux polarités complémentaires qui interagissent ensemble pour renforcer la diversité et l’attractivité du centre-ville. Celles-ci, accolées l’une à l’autre, présentent, deux identités contrastées offrant des usages variés et complémentaires qui font la qualité de la vie urbaine : la ville active et la ville nature

DE NOUVEAUX LIEUX D’INTENSITÉ URBAINE
Le cinéma marque l’entrée de Divonne-les-Bains.
Cet équipement phare est conçu pour accueillir les événements d’un festival. Les 4 salles de projection, modulaires, se transforment en salles de spectacle,  de musique, mais aussi de congrès.
L’été, des séances de cinéma de plein air avec projection de films sur la façade peuvent être organisées sur la place de Genève.
Un bar en toiture offrant une vue panoramique sur les montagnes et sur la ville.
La gare, mémoire du site, marque la transition entre le  mail commerçant et le deck bordant le parc. Requalifiée en espace de coworking ou en tiers lieu, elle  favorise les échanges et les synergies.

INSERTION ARCHITECTURALE ET URBAINE
Dans la polarité urbaine, les morphologies bâties reprennent les caractéristiques du centre ancien de Divonne-les-Bains.
Les bâtiments en ordre continu soulignent les rues, leur volumétrie reprend le principe de toitures à deux pentes et pignons sur rue, adaptés au climat et caractéristiques de la région.
Dans la polarité verte, l’insertion de lanières végétales et de terrasses plantées vient fragmenter les lignes bâties.
Cette discontinuité du bâti assure une transition fine avec les maisons individuelles environnantes, tout en amorçant le grand paysage des contreforts de la forêt jurassienne