JOUY-LE-MOUTIER Logements

PK

70 logements en accession :
62 répartis dans les deux bâtiments principaux
8 appartements de type intermédiaire au Sud.

Boulevard d’Ecancourt et Avenue de Bruzarques
95280 Jouy-le-Moutier


Maître d'ouvrage : Nacarat
Aménageur : Cergy - Pontoise Aménagement
Urbanistes de la ZAC : Richez Associés
Paysagiste : Philippon - Kalt
Bureau de contrôle : BTP Consultant
Économiste : Becri
BET Fluides Thermique : Prelem
BET Acoustique : Cap Horn
Surface totale : 4 041 m² SP
Performance : RT 2012
Calendrier : Livraison mai 2019


Insertion urbaine et typologie du bâti
Le terrain se situe à l’articulation de deux voies ouvertes à la circulation. La volumétrie du projet vise à s’intégrer à l’épannelage existant et futur de cette entrée de ville.
Le projet est composé de deux entités bâties abritant des logements collectifs implantés à l’alignement de ces axes automobiles. Ces derniers offrent une percée visuelle sur l’espace paysager en cœur d’îlot.
Au sud, plus en retrait des voies, sont implantés des logements de type intermédiaire.
Les toituresen pente reprennent l’écriture de l’architecture jocassienne. En réponse à leur environnement direct, les toitures sont traitées en bacs aciers à joint debout et leur pente permet l’intégration de la majorité des édicules et appareillages techniques.

Matérialité
Les façades ont un traitement différent suivant leur situation.
les façades sur Nord et Ouest sur rues sont traitées en vêture de brique alors que les façades sur cœur d’îlot et sur la limite sud, ainsi que les fonds de loggias, sont traitées en enduit ou en peinture minérale.

Qualité de vie
Le jardin est totalement dédié aux logements. Un espace central vallonné, planté d’arbres en cépées et d’arbres de hautes tiges, participe à l’ensemble végétal visible depuis l’espace public.
Planté de différentes strates végétales, le jardin participe au confort d’été et participe à l’intimité des résidents.
Divers moyens sont utilisés afin de garantir l’intimité et optimiser la qualité de vie au sein des logements : le dénivellement de la rue pour surélever les logementsen rez-de-chaussée, la présence de loggias, des jardins pour les logements en rez-de-chaussée situés en cœur d’îlot, des prolongements extérieurs pour tous à l’exception des T1, des logements traversants ou à doubles orientations à partir du T3, des séjours implantés en retrait pour bénéficier des ombres portés de la dalle…